La Hongrie au printemps 1920 : Miklós Horthy devient Régent du pays

Après l’échec de la révolution bolchévique en Hongrie et l’écrasement de l’éphémère République des Conseils de Béla Kun (1919), la nouvelle Assemblée nationale nomme le 1e mars Miklós Horthy comme Régent du pays « avec pouvoirs royaux limités ». Le caractère indécis quant à la nouvelle forme de gouvernement du pays suite à l’interruption de la ligne des Habsbourg-Lorraine conduit ce dernier à proclamer le 21 mars la Hongrie « monarchie avec trône vacant ». Incongruité politique qui lui permet toutefois d’exercer les pleins pouvoirs et d’instaurer une forme de régime hyper autoritaire. Cette manœuvre politique est aussi et surtout le moyen d’éloigner définitivement le spectre de la révolution communiste. Sachant que nombre des protagonistes de la République des conseils étaient juifs, à commencer par Béla Kun lui-même, l’amalgame entre juifs et bolchéviques est très rapidement effectué. Horthy poursuit dès lors une politique violemment hostile aux juifs. L’antisémitisme n’est pas nouveau dans le pays, mais il acquiert avec Horthy une dimension politique : les juifs sont clairement accusés de menacer l’identité magyare qui peine à se reconstruire dans l’après 1918.

C’est dans ce contexte que Robert Tarcali, un juif hongrois exilé en France, publie Quand Horthy est roi. Ce livre-pamphlet porte témoignage de la persécution précoce des juifs de Hongrie dans le cadre de la « terreur blanche » et au-delà. Robert Tarcali est un homme de spectacle qui a été notamment producteur de cinéma dans les années 30 et après-guerre (jusqu’en 1950). On lui doit plusieurs films avec Jean Boyer à la réalisation, tels “On ne meurt pas comme ça” (1939) et “Valse brillante” (1949). Il a de plus fondé dans les années 20 la salle Le club de l’Etoile dans le 17e arrondissement qui existe toujours.

Quand Horthy est roi, Tarcali, Robert, 1922 (O 33556)

Dominique Bouchery


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search