Le torpillage du Lusitania

Le 7 mai 1915, au large de l’Irlande, le torpillage par un sous-marin allemand U-20 du paquebot transatlantique britannique « Lusitania » fit 1200 morts dont 128 américains. Parmi les 2000 passagers se trouvait Marie Depage, épouse du docteur Depage en charge du service de santé de l’armée belge.

En novembre 1914, Marie l’avait aidé à transformer l’hôtel de l’Océan à La Panne, alors quartier général de l’armée belge, en hôpital de guerre. Envoyée par le roi Albert et la reine Elisabeth aux États-Unis récolter des fonds pour la Croix-Rouge de Belgique, elle rassembla près de 100 000 $ en trois mois avant de repartir pour la Belgique début mai. La dépouille de Marie Depage fut ramenée à La Panne pour être enterrée provisoirement le 14 mai au sommet d’une dune, face à la mer. C’est cette sépulture qui a été immortalisée par les photographes du SPA :

Tombe de madame Depage, présidente de la Croix-Rouge belge, victime de la Lusitania. (VAL 504/014), coll. La contemporaine

Le naufrage du Lusitania contribua à faire basculer l’opinion américaine en faveur de la guerre, les Etats-Unis déclarant officiellement la guerre à l’Allemagne le 6 avril 1917. Comme en témoigne cette affiche, le souvenir du naufrage servit également à mobiliser la population britannique en promouvant l’engagement dans les forces armées alors en baisse :

Remember the Lusitania: : enlist to-day (AFF 19951), coll. La contemporaine

Outre les dossiers de presse du Bureau d’étude de la presse étrangère et un dessin de René Georges Hermann Paul, les collections de La contemporaine renferment également un corpus de chansons et poésies britanniques dont l’une traite de la « perte du Lusitania« . Un ensemble de pots à lait rappelle quant à lui les exactions allemandes en mettant en regard le naufrage du Lusitania et la cathédrale de Reims en flammes.

Hermann-Paul, L’Epave et les boches. -… »Lusitania » ! C’était le bon temps…1916 (OR PE 166), coll. La contemporaine

Dominique Bouchery


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search